Mélange 5 baies Bio
  • Mélange 5 baies Bio
  • Poivre mélange 5 baies Bio
  • Poivre mélange 5 baies Bio

Mélange 5 baies Bio

9,90 €
TTC

Mélanges de baies de poivres Bio

Conditionnement
Quantité

Ingrédients

Poivre noir* (Inde), poivre vert* (Inde), poivre blanc* (Indonésie), piment de la Jamaïque* (Guatemala), baies roses* (Madagascar). (*Issu de l'agriculture biologique).

Conditionné dans un sachet zip refermable de 200 grammes qui préserve parfaitement les arômes et la fraîcheur des grains.

Description

Le cinq baies est un assemblage de 3 poivres (blanc, noir et vert), et de 2 faux poivres (poivre de Jamaïque et baie rose).
Les baies de poivre sont les fruits du poivrier. Selon le moment de la cueillette et le traitement de ses fruits, est produit du poivre vert (conservation humide de baies immatures), du poivre noir (baies presque mûres, fermentées et séchées), du poivre blanc (baies mûres dont on a enlevé l'enveloppe) ou du poivre gris (poivre noir moulu).

Le piment de la Jamaïque dégage à la fois une saveur de poivre, de cannelle, de muscade et de clou de girofle, d’où l’autre nom qu’on lui connaît : quatre épices ou en anglais "allspice".
Les baies roses sont plus aromatiques et plus douces qu'un poivre. Elles ont une saveur légèrement sucrée.

(Plus de détails plus bas)

Conseil d'utilisation

En cuisine, il est conseillé de moudre le mélange 5 baies au dernier moment afin de préserver tous ses arômes, en fin de cuisson de préférence, avec l'aide d'un moulin par exemple. Un bon poivre se moud ou se concasse au dernier moment si vous souhaitez garder toutes ses saveurs et ses bienfaits.

Le poivre en grains 5 saisons accompagnera parfaitement vos viandes, poissons, fromages et légumes. Outre ses extraordinaires qualités aromatiques en cuisine, c'est un produit très esthétique, idéal pour présenter en moulin sur table.

Histoire et vertus

Le poivre est connu en occident depuis l'Antiquité. Cette épice majeur a connu au cours des siècles de multiples usages médicinaux et de nombreux rôles tantôt comme salaire, tantôt comme trésor de guerre ou encore comme monnaie d’échange.

En Inde, le poivre est extrêmement présent dans la médecine traditionnelle ayurvédique, comme tonique et stimulant. Il facilite la digestion en stimulant la sécrétion de salive et des sucs gastriques. Au niveau respiratoire, il est utile en prévention des rhumes et pour décongestionner les sinus.

Les poivres en détails

Poivre noir Malabar (Inde) : est issu de baies cueillies avant maturité complète. Le séchage, en provoquant une micro fermentation au sein de chaque grain, lui donne un aspect fripé et cette couleur allant du brun au noir. Ces grains sont ensuite lavés et triés manuellement pour éliminer les impuretés. Ce poivre très spécifique, est en bouche très chaleureux et piquant, avec un côté tannique et des saveurs de viandes fumées.

En cuisine, il est idéal avec des grillades, un bar ou une dorade grillés, un foie de veau, une côte de boeuf.

Le Poivre vert (Sri Lanka) : est récolté une fois la grappe formée et les baies encore immatures, mais arrivées à leur taille adulte. En bouche, il est plus léger que le poivre noir, très fin, avec une chaleur moyennement mordante, et des notes d’herbes grillé et menthe poivré. Sa saveur particulière en fait une épice chouchou dans la cuisine chinoise.

En cuisine, il est à utiliser juste avant la dégustation. Il s’accorde parfaitement avec un poisson blanc, un chèvre frais, les plats de gibier ou de canard, les farces de viandes, les marinades.

Poivre blanc (Sri Lanka) : est constitué de baies mûres, débarrassées de leur enveloppe. En mûrissant sur la grappe, les baies prennent une couleurs orangée. C’est à ce stade qu’elles sont cueillies. Le grain, destiné à produire du poivre blanc, est immergé dans de l’eau de source pendant 8 à 10 jours. La pulpe se décompose, et les grains sont à nouveau trié et lavé pour les débarrasser de leur péricarde. On ne conserve que le coeur qu’on laisse sécher. Une fois sec les grains ont une couleur claire, proche du blanc.  

En cuisine : moins puissant mais plus subtil, ce poivre, du fait de sa discrétion, convient parfaitement aux sauces légères. Certains chefs l’utilise pour de ne pas  colorer les sauces. S’accorde avec : les soupes de légumes, les plats de volailles, les sauce blanches et les vinaigrettes.

Piment de la Jamaïque (Guatemala) : aussi appelé baies de Jamaïque, se sont des fruits séchés d’un arbre pouvant atteindre 30 mètres de haut. C’est Christophe Colomb qui baptisa cette baie lors d’une expédition, pensant que c’était du poivre noir. Les aztèque furent les premier à utiliser cette épice pour des usages divers (aromatiques mais aussi embaumement des morts). Aux saveurs grillés d’amande torréfiée et de fruits rouges très murs, la texture est pétillante.

En cuisine, il est préférable d’utiliser ce piment de la Jamaïque broyé finement, juste avant la dégustation du plat. Cette épice s’accorde très bien avec : un foie gras poêlé, une terrine de lapin, une daube de boeuf, un dessert à base de chocolat ou de menthe.

Baies roses (Madagascar) : elles tiennent leur nom de leur couleur. Originaire d’un arbre d’Amérique du Sud, qui a été exporté par la suite, vers les îles dont Madagascar. Au goût légèrement sucré et chaud, la peau est très fragile et délicate. Les baies contiennent une graine noire entourée d’un liquide huileux. Cette baie délivre une subtil senteur végétale, rappelant la coriandre ou le genièvre. La saveur est très peu piquante, mais d’une grande intensité.

En cuisine, ces baies ne supportent pas la cuisson, à moins qu’elle ne soit très délicate. A ajouter plutôt en fin de cuisson. Ces baies s’accordent parfaitement avec : des asperges blanches, un saumon sauvage mariné ou un poisson poché, des langoustine rôties, un pièce de veau de lait, un fromage de chèvre frais, une salade d’agrumes.

5baies200